L’alimentation de la maman pendant l’allaitement au sein

On sait désormais que pendant la grossesse, il ne faut pas manger comme deux, mais pour deux. Il en va de même pendant la période d’allaitement. Pour être belle et en pleine forme, adoptez une alimentation complète et équilibrée mais sans excès.


Alimentation pendant l'allaitement conseils et astuces

Vous mangerez de tout, de manière équilibrée, en forçant un peu sur les produits laitiers et les protéines. Ne négligez pas non plus les légumes verts et les pâtes, riches en sucre à absorption lente, qui aident à lutter contre les coups de « pompe » sans faire grossir.

Evitez tout ce qui est gras, trop sucré ou riche en calories vides comme : les pâtisseries, sucreries, fritures... Sous peine de voir l’aiguille de votre balance stagner en zone rouge.

Faites également l’impasse sur les aliments à la saveur prononcée comme l’oignon, l’ail, le curry, le chou, les asperges, qui peuvent donner à votre lait un goût désagréable. Néanmoins, de récentes études tendent à prouver que les bébés nés de mamans ayant consommé ces aliments durant leur grossesse, ne semblent pas perturbés si elles continuent à en absorber durant l’allaitement.
Enfin, évitez les excitants tels que le thé, le café, les sodas contenant de la caféine et bien sur, les boissons alcoolisées, le tabac.
En revanche, buvez beaucoup d’eau, au minimum un litre et demi par jour.

Il est certes inutile de boire du lait jusqu’à plus soif, si vous n’avez pas l’habitude d’en consommer. Votre propre lait est conçut à partir des aliments et des nutriments que vous absorbez et on peut très bien allaiter sans boire de lait. De plus, le lait de vache peut provoquer des allergies chez les sujets prédisposés. Si vous ou votre conjoint présentez un terrain allergique, il serait préférable de limiter votre consommation de lait.




Retrouvez toutes vos astuces bébé sur Titange cnil n°1167279  © Interactive Promotion