Accueil » Psychologie bébé » La phase du « non » chez l’enfant

La phase du « non » chez l’enfant

lundi 2 mai 2011, par redaction


Les derniers commentaires

  • bebe arrive, choisir le bon lit bebe

    Bonjour à tous,

    Je trouve cet article intéressant et je voulais réagir à ce sujet.
    Je vais être maman d’un petit Noah le 12 Aout prochain et j’ai passé beaucoup de temps à chercher LE lit idéal pour mon loustique.

    J’ai finalement craqué pour un lit évolutif en forme d’oeuf de chez Songes et Rigolades, je le trouvais très original et le côté "l’enfant garde son lit jusqu’à ses 6 ans" était très avantageux pour plusieurs points : Economie car achat d’un seul lit et surtout je pense que mon loulou ne sera pas perdu car je transformerai son lit en "lit de grand" car ça sera celui qu’il aura toujours connu..

    Voila je pense que les lits évolutifs sont vraiment un bon créneau à prendre :-)

  • temoignage Baby-speaking

    Pourrais je avoir le retour de parents qui ont fait appel aux services de cette société ?

    j’investigue actuellement pour la rentrée de septembre prochaine,
    Merci !
    Delphine

  • Cameleon Denim Red Bugaboo, la poussette idéale pour votre bébé

    Bugaboo vient de lancer une nouvelle édition limitée Denim, sur le nouvelle Bee+ et sur la Cameleon.
    Les habillages et capotes sont en tissu jean Denim.
    A découvrir notamment chez Théo des Collines

  • Bien choisir les jouets de bébé

    Un bon jouet est un jouet qui suscite l’envie de découvrir, d’apprendre, de s’amuser.

    Un bon jouet et un jouet qui répond aux normes de sécurité dans une fabrication soignée.

    Un bon jouet est un jouet que l’enfant va choisir, s’approprier pour un temps précis, selon son âge, sa personnalité, ses goûts, ses préférences.

    Les Bons Jouets donneront à l’enfant l’envie et la liberté de jouer à d’autres jeux encore.

    Plus besoin de jeter les jouets, il suffit d’en changer.

  • Arrivée à la maternité : comment s’y préparer ?

    En complément à cette article, vous trouverez sur cette page une liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    Liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    En espérant que cela vous aide.


Comprendre la signification du « non »

À partir du 18e mois, l’enfant commence à entrer dans la crise d’opposition, un cap durant lequel il répondra « non » à toutes les choses que vous lui demanderez ou proposerez. Cette période est souvent difficile à vivre pour les parents qui ne comprennent pas toujours cette « rébellion ». Il faut savoir que tous les enfants passent systématiquement par cette phase qui fait partie de son développement. À partir de 8-10 mois, l’enfant commence à prendre conscience qu’il est un être à part entière. Il commence à découvrir, expérimenter et toucher toutes les choses qui l’entourent. L’enfant découvre petit à petit son autonomie et se détache des autres en ayant un sentiment de puissance. En utilisant régulièrement le « non », il exprime ses désirs différents de ceux des adultes. En général, les parents sont là pour choisir et décider pour l’enfant. Cette phase d’opposition est donc un signe de maturité qui ne le place plus au rang de bébé.

Les parents doivent poser des limites

Le « non » chez l’enfant est une façon de tester ses parents et une manière de prendre le pouvoir. Même si cette phase est normale et commune à ses petits bouts, les parents doivent poser certaines limites et ne pas prendre les choses comme une fatalité. C’est dans ces moments-là que les parents jouent un rôle important en sachant faire la différence entre l’interdit absolu et l’objet de concessions. En premier lieu, les parents ne doivent pas céder et dans un second temps, les négociations peuvent se faire. Les parents peuvent établir ensemble une liste de règles précises et à respecter. Certaines seront sans concession comme l’obligation de tenir la main dans la rue ; l’heure du coucher, la politesse et d’autres peuvent faire l’objet d’une application plus souple. Les parents doivent être cohérents sur les règles à fixer pour éviter que si l’un refuse quelque chose, l’autre l’accepte ou que les deux parents acceptent quelque chose qu’ils ont refusé la veille.

La gestion au quotidien

Afin de gérer de façon sereine ces refus catégoriques à répétition, il faut savoir expliquer les choses à son enfant en se mettant à sa hauteur et en le regardant fixement dans les yeux. Il détournera très vite son regard et arrêtera sa crise ou ses bêtises. Il faut également éviter d’entrer dans son jeu. En lui interdisant les choses auxquelles il a droit pour les lui rendre après. L’enfant risque de se perdre en ne sachant pas à quoi il a droit ou non. En imposant des règles, il est essentiel que les parents les respectent également : si vous lui demandez d’attacher sa ceinture, de manger des légumes ou encore de ne pas trop manger de sucreries, vous devez en faire autant. La dernière chose à prendre en compte c’est de l’entourer d’amour. En ayant confiance et en se sentant en sécurité, l’enfant prendra facilement ses marques et saura intégrer les limites fixées.





Retrouvez toutes vos astuces bébé sur Titange cnil n°1167279  © Interactive Promotion