Accueil » alimentation bebe » Mon enfant est difficile à table, que faire ?

Mon enfant est difficile à table, que faire ?

vendredi 4 mars 2011, par redaction


Les articles de cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50


Les derniers commentaires

  • bebe arrive, choisir le bon lit bebe

    Bonjour à tous,

    Je trouve cet article intéressant et je voulais réagir à ce sujet.
    Je vais être maman d’un petit Noah le 12 Aout prochain et j’ai passé beaucoup de temps à chercher LE lit idéal pour mon loustique.

    J’ai finalement craqué pour un lit évolutif en forme d’oeuf de chez Songes et Rigolades, je le trouvais très original et le côté "l’enfant garde son lit jusqu’à ses 6 ans" était très avantageux pour plusieurs points : Economie car achat d’un seul lit et surtout je pense que mon loulou ne sera pas perdu car je transformerai son lit en "lit de grand" car ça sera celui qu’il aura toujours connu..

    Voila je pense que les lits évolutifs sont vraiment un bon créneau à prendre :-)

  • temoignage Baby-speaking

    Pourrais je avoir le retour de parents qui ont fait appel aux services de cette société ?

    j’investigue actuellement pour la rentrée de septembre prochaine,
    Merci !
    Delphine

  • Cameleon Denim Red Bugaboo, la poussette idéale pour votre bébé

    Bugaboo vient de lancer une nouvelle édition limitée Denim, sur le nouvelle Bee+ et sur la Cameleon.
    Les habillages et capotes sont en tissu jean Denim.
    A découvrir notamment chez Théo des Collines

  • Bien choisir les jouets de bébé

    Un bon jouet est un jouet qui suscite l’envie de découvrir, d’apprendre, de s’amuser.

    Un bon jouet et un jouet qui répond aux normes de sécurité dans une fabrication soignée.

    Un bon jouet est un jouet que l’enfant va choisir, s’approprier pour un temps précis, selon son âge, sa personnalité, ses goûts, ses préférences.

    Les Bons Jouets donneront à l’enfant l’envie et la liberté de jouer à d’autres jeux encore.

    Plus besoin de jeter les jouets, il suffit d’en changer.

  • Arrivée à la maternité : comment s’y préparer ?

    En complément à cette article, vous trouverez sur cette page une liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    Liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    En espérant que cela vous aide.


La néophobie alimentaire, un trouble qui concerne tous les enfants (ou presque)

Si vous connaissez ce problème vous aussi, rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule. Car, beaucoup d’enfants ont cette néophobie alimentaire. Il s’agit d’un trouble alimentaire qui affecte surtout les enfants vers l’âge de 2 à 3 ans. Elle se définit par une aptitude à rejeter tout aliment inconnu qui ne figure pas parmi leurs préférences alimentaires, un gratin de courgettes ou une purée de carottes par exemple… Dédramatisez, il s’agit d’une phase normale de développement de l’enfant : le petit refuse très souvent d’avaler des aliments inconnus qui ne lui inspirent pas confiance.

Par ailleurs, ce refus de rejeter systématiquement les nouveaux aliments peut également correspondre à un besoin d’affirmation de l’enfant. À l’âge du « non », c’est à dire vers 2-3 ans, l’enfant trouve dans la nourriture un moyen de contredire l’adulte. Plus tard, entre 4 et 6 ans, l’enfant traverse une autre période originale sur le plan gustatif. Bizarrement, il commence à aimer les mêmes choses qu’à 2-3 ans, les pâtes, le riz, le poulet, le saucisson ou les pommes de terre dans la plupart des cas. Dans tous les cas, ce comportement changeant est toujours déstabilisant pour tous les parents.

Pas question de perdre espoir : voici quelques astuces

Quelles que ce soient les causes de ce comportement, il faut agir. En effet, toute la santé de l’enfant dépend de son équilibre alimentaire, ainsi, le fait de se nourrir uniquement de pâtes et de riz tous les jours peut entraîner à long terme des conséquences très négatives telles que l’obésité par exemple. Il n’y a malheureusement pas de solution miracle à ça si ce n’est de l’inciter à élargir ses goûts alimentaires. Attention, il ne s’agit pas de changer ses habitudes alimentaires du jour au lendemain, allez-y tout en douceur. Tout d’abord, prenez l’initiative de lui préparer de vrais repas équilibrés.

Au petit déjeuner, préparez-lui par exemple du lait chocolaté, une tartine beurrée ou des céréales et proposez-lui un fruit. Il n’aime pas la tartine ? Remplacez-la par un muffin ou un morceau de cake, de même, s’il n’aime pas la pomme, remplacez-la par du jus d’orange et ainsi de suite. S’il refuse vraiment de manger toute une catégorie d’aliments, tous les fruits ou tous les légumes par exemple, faites preuve d’imagination. Pensez à lui proposer ses mêmes aliments sous d’autres formes, même cachées pour éviter les carences : des croquettes de légumes au lieu d’une purée par exemple ! Dans tous les cas, insistez sur la présentation dans l’assiette !





Retrouvez toutes vos astuces bébé sur Titange cnil n°1167279  © Interactive Promotion