Accueil » Psychologie bébé » L’enfant et les cauchemars

L’enfant et les cauchemars

vendredi 25 mars 2011, par redaction


Les derniers commentaires

  • bebe arrive, choisir le bon lit bebe

    Bonjour à tous,

    Je trouve cet article intéressant et je voulais réagir à ce sujet.
    Je vais être maman d’un petit Noah le 12 Aout prochain et j’ai passé beaucoup de temps à chercher LE lit idéal pour mon loustique.

    J’ai finalement craqué pour un lit évolutif en forme d’oeuf de chez Songes et Rigolades, je le trouvais très original et le côté "l’enfant garde son lit jusqu’à ses 6 ans" était très avantageux pour plusieurs points : Economie car achat d’un seul lit et surtout je pense que mon loulou ne sera pas perdu car je transformerai son lit en "lit de grand" car ça sera celui qu’il aura toujours connu..

    Voila je pense que les lits évolutifs sont vraiment un bon créneau à prendre :-)

  • temoignage Baby-speaking

    Pourrais je avoir le retour de parents qui ont fait appel aux services de cette société ?

    j’investigue actuellement pour la rentrée de septembre prochaine,
    Merci !
    Delphine

  • Cameleon Denim Red Bugaboo, la poussette idéale pour votre bébé

    Bugaboo vient de lancer une nouvelle édition limitée Denim, sur le nouvelle Bee+ et sur la Cameleon.
    Les habillages et capotes sont en tissu jean Denim.
    A découvrir notamment chez Théo des Collines

  • Bien choisir les jouets de bébé

    Un bon jouet est un jouet qui suscite l’envie de découvrir, d’apprendre, de s’amuser.

    Un bon jouet et un jouet qui répond aux normes de sécurité dans une fabrication soignée.

    Un bon jouet est un jouet que l’enfant va choisir, s’approprier pour un temps précis, selon son âge, sa personnalité, ses goûts, ses préférences.

    Les Bons Jouets donneront à l’enfant l’envie et la liberté de jouer à d’autres jeux encore.

    Plus besoin de jeter les jouets, il suffit d’en changer.

  • Arrivée à la maternité : comment s’y préparer ?

    En complément à cette article, vous trouverez sur cette page une liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    Liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    En espérant que cela vous aide.


Les cauchemars, d’où viennent-ils ?

Rassurez-vous, les cauchemars sont des faits naturels. Selon les spécialistes, cette situation mène l’enfant vers une autonomie. Elle est indispensable pour son équilibre psychologique. Les enfants font davantage de cauchemars que les adultes, car ils ne cessent de voir de nouvelles images, d’être confrontés à de nouvelles sensations tels l’odorat, le toucher et le son. Ce n’est que pendant le sommeil que le bébé extériorise ses émotions. Le cauchemar peut de même être lié à des faits interprétés comme étant un signe d’abandon. C’est, par exemple, le cas d’une mère qui dépose son enfant à la crèche et s’en va par la suite.

Le cauchemar survient généralement vers la fin du cycle du sommeil appelé la phase paradoxale. La plupart du temps, ces troubles sont peuplés de sorcières, de dragons ou de fantômes, personnages que les tout-petits voient régulièrement à la télévision ou dans des livres fantastiques. Le cauchemar peut aussi impliquer un conflit intérieur, un sentiment que l’enfant n’extériorise pas pendant la journée. La jalousie d’un petit frère ou d’une petite sœur, la peur des réactions sévères des parents en est un exemple concret. Il est essentiel d’être attentif aux réactions des enfants durant ou après un cauchemar et d’avoir des gestes ponctuels et rassurants.

Cauchemar ou terreur nocturne, comment y faire face ?

Le cauchemar est différent de la terreur nocturne qui survient en général au cours de la première phase du sommeil, appelée sommeil profond. Elle se manifeste par des réactions inattendues pendant lesquelles l’enfant peut ne pas reconnaître ses parents et n’a pas conscience de ce qui lui arrive. Il sursaute sur son lit, hurle et a réellement peur. Les caractéristiques de cette peur se manifestent par des sueurs, de la nausée jusqu’à un saignement du nez dans les cas les plus extrêmes. À la différence du cauchemar, l’enfant n’est pas réveillé mais s’agite de tous les côtés. Il n’est pas nécessaire de le réveiller, l’enfant se rendort après quelques minutes.

Un enfant réveillé par un cauchemar doit être consolé et apaisé. Faites en sorte qu’il soit rassuré et sachez dire les bons mots et faire les bons gestes. Si l’enfant souhaite décrire ce qu’il a vu durant son cauchemar, écoutez-le et expliquez-lui patiemment que les monstres n’existent pas et que les créatures sont le fruit d’une pure fiction. Vous verrez, il se rendormira profondément. Si votre enfant est souvent en proie à la terreur nocturne c’est qu’il ne dort pas assez et a tendance à « trop » dormir pendant la nuit ou qu’il vit mal une situation. N’hésitez pas à avoir de longues conversations avec le petit et essayez de comprendre ce qui le préoccupe afin d’en trouver la solution.





Retrouvez toutes vos astuces bébé sur Titange cnil n°1167279  © Interactive Promotion