Accueil » Santé bébé » Deux facteurs de risque d’asthme identifiés chez (...)

Deux facteurs de risque d’asthme identifiés chez l’enfant

vendredi 3 février 2012, par redaction


Les articles de cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 100


Les derniers commentaires

  • bebe arrive, choisir le bon lit bebe

    Bonjour à tous,

    Je trouve cet article intéressant et je voulais réagir à ce sujet.
    Je vais être maman d’un petit Noah le 12 Aout prochain et j’ai passé beaucoup de temps à chercher LE lit idéal pour mon loustique.

    J’ai finalement craqué pour un lit évolutif en forme d’oeuf de chez Songes et Rigolades, je le trouvais très original et le côté "l’enfant garde son lit jusqu’à ses 6 ans" était très avantageux pour plusieurs points : Economie car achat d’un seul lit et surtout je pense que mon loulou ne sera pas perdu car je transformerai son lit en "lit de grand" car ça sera celui qu’il aura toujours connu..

    Voila je pense que les lits évolutifs sont vraiment un bon créneau à prendre :-)

  • temoignage Baby-speaking

    Pourrais je avoir le retour de parents qui ont fait appel aux services de cette société ?

    j’investigue actuellement pour la rentrée de septembre prochaine,
    Merci !
    Delphine

  • Cameleon Denim Red Bugaboo, la poussette idéale pour votre bébé

    Bugaboo vient de lancer une nouvelle édition limitée Denim, sur le nouvelle Bee+ et sur la Cameleon.
    Les habillages et capotes sont en tissu jean Denim.
    A découvrir notamment chez Théo des Collines

  • Bien choisir les jouets de bébé

    Un bon jouet est un jouet qui suscite l’envie de découvrir, d’apprendre, de s’amuser.

    Un bon jouet et un jouet qui répond aux normes de sécurité dans une fabrication soignée.

    Un bon jouet est un jouet que l’enfant va choisir, s’approprier pour un temps précis, selon son âge, sa personnalité, ses goûts, ses préférences.

    Les Bons Jouets donneront à l’enfant l’envie et la liberté de jouer à d’autres jeux encore.

    Plus besoin de jeter les jouets, il suffit d’en changer.

  • Arrivée à la maternité : comment s’y préparer ?

    En complément à cette article, vous trouverez sur cette page une liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    Liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    En espérant que cela vous aide.


Croissance accélérée et risques d’asthme

L’ American Journal Of Respiratory Research and Critical Care Medicine a révélé les résultats d’une étude montrant qu’une croissance trop rapide au cours des trois premiers mois du bébé augmente les risques de symptômes d’asthme. Cette période est considérée comme sensible quant au développement des poumons. Notons que les chercheurs ont déjà auparavant mis en évidence la relation entre la croissance fœtale et les risques d’apparition de l’asthme. En effet, un nourrisson né avec un déficit pondéral serait plus exposé à la pathologie, souligne le Pr Liesbeth Duijts.

Les conclusions de la nouvelle étude se basent sur les informations recueillies au cours d’une enquête menée sur 5 125 enfants observés depuis la période prénatale jusqu’à leur quatrième année de vie. Tous les ans, l’évolution de la manifestation de l’asthme a été ainsi observée chez les sujets. L’étude a amené les chercheurs à postuler qu’un enfant ayant eu un développement fœtal normal, suivi d’une croissance trop rapide de la naissance à trois mois, augmentait ses risques de présenter des symptômes d’asthme : essoufflement, respiration sibilante, toux sèches et mucosités constantes. Ces risques liés à un développement post natale accéléré ne sont pas associés à la période fœtale. Enfin, l’apparition de ces symptômes serait favorisée par une mère présentant une prédisposition génétique aux allergies.

Excès de poids et asthme

Il y a tout juste un an, une autre étude, cette fois-ci menée par l’American Academy of Allergy et dont les résultats sont parus dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology a confirmé les conséquences de l’excès de poids chez les enfants de 6-8 ans et l’apparition de l’asthme pendant l’adolescence. Selon les chercheurs, l’obésité à la petite enfance multiplierait par 2,4 les risques de contracter la pathologie à l’âge de 18-20 ans. Ces conclusions interviennent suite à une enquête menée sur 815 personnes.

Ainsi, les chercheurs ont constaté que si au même âge, pour un échantillon quelconque de la population, 3,2 % présentent un risque d’asthme, les garçons obèses quant à eux ont un taux de prévalence de 10,6 %. Pour les filles, ce taux est de 19,6 % pour celles accusant une surcharge pondérale contre 10,3 % sur un échantillon quelconque de la population. Compte tenu de diverses autres causes éventuelles, le « risk ratio », par rapport au taux de prévalence moyen d’un échantillon quelconque est donc de 4,7 % pour les garçons en excès de poids dans l’enfance et de 1,7 % pour les filles. À l’inverse, une masse corporelle normale pendant l’enfance et un excès de poids à l’adolescence n’influe pas sur les risques d’asthme. On peut donc en conclure qu’une surcharge pondérale dans l’enfance peut, selon cette étude, annoncer l’apparition de l’asthme dans l’adolescence.





Retrouvez toutes vos astuces bébé sur Titange cnil n°1167279  © Interactive Promotion