Accueil » La grossesse » Les congés de maternité, quand est-ce le bon moment (...)

Les congés de maternité, quand est-ce le bon moment ?

mercredi 3 octobre 2007, par klelugi


Les derniers commentaires

  • bebe arrive, choisir le bon lit bebe

    Bonjour à tous,

    Je trouve cet article intéressant et je voulais réagir à ce sujet.
    Je vais être maman d’un petit Noah le 12 Aout prochain et j’ai passé beaucoup de temps à chercher LE lit idéal pour mon loustique.

    J’ai finalement craqué pour un lit évolutif en forme d’oeuf de chez Songes et Rigolades, je le trouvais très original et le côté "l’enfant garde son lit jusqu’à ses 6 ans" était très avantageux pour plusieurs points : Economie car achat d’un seul lit et surtout je pense que mon loulou ne sera pas perdu car je transformerai son lit en "lit de grand" car ça sera celui qu’il aura toujours connu..

    Voila je pense que les lits évolutifs sont vraiment un bon créneau à prendre :-)

  • temoignage Baby-speaking

    Pourrais je avoir le retour de parents qui ont fait appel aux services de cette société ?

    j’investigue actuellement pour la rentrée de septembre prochaine,
    Merci !
    Delphine

  • Cameleon Denim Red Bugaboo, la poussette idéale pour votre bébé

    Bugaboo vient de lancer une nouvelle édition limitée Denim, sur le nouvelle Bee+ et sur la Cameleon.
    Les habillages et capotes sont en tissu jean Denim.
    A découvrir notamment chez Théo des Collines

  • Bien choisir les jouets de bébé

    Un bon jouet est un jouet qui suscite l’envie de découvrir, d’apprendre, de s’amuser.

    Un bon jouet et un jouet qui répond aux normes de sécurité dans une fabrication soignée.

    Un bon jouet est un jouet que l’enfant va choisir, s’approprier pour un temps précis, selon son âge, sa personnalité, ses goûts, ses préférences.

    Les Bons Jouets donneront à l’enfant l’envie et la liberté de jouer à d’autres jeux encore.

    Plus besoin de jeter les jouets, il suffit d’en changer.

  • Arrivée à la maternité : comment s’y préparer ?

    En complément à cette article, vous trouverez sur cette page une liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    Liste des démarches administratives à la naissance d’un enfant

    En espérant que cela vous aide.

De façon officielle, depuis le 11 avril 2007, le congé de maternité est désormais conçu comme un ensemble plus flexible de 16 semaines que la mère peut prendre comme elle le souhaite autour de la naissance, après avis du médecin. Une durée incompressible de 3 semaines avant la naissance est néanmoins prévue. Pour rappel, jusque là, le congé maternité était généralement composé de 6 semaines de congé prénatal et 10 semaines de congé postnatal. Toute femme peut donc décider de reporter son congé maternité après la grossesse à condition que son état de santé le lui permette. En cas de grossesse ou couches pathologiques, vous pouvez obtenir sur prescription de votre praticien, un congé supplémentaire de 15 jours.


Pour la plupart des femmes, l’arrivé du congé maternité est la bienvenue. La fatigue du dernier trimestre, la fréquence accrue des contractions se faisant vite sentir. Toutefois, dans certains cas, il est important de savoir reconnaître les signes d’alerte d’un accouchement prématuré ou d’une grossesse difficile et de s’arrêter avant.

Qu’est-ce qu’une GHR (grossesse à haut risque) ?
Il s’agit d’une grossesse dont les risques de complication sont connus (maladie de la mère, diabète, hypertension artérielle, maladie cardiaque ou rénale, antécédents de fausse-couche …). Ne l’oubliez pas, comme l’indique le Professeur Frydman, gynécologue accoucheur, « identifier les risques permet de les combattre », les vrais grossesses à risque seraient en fait celles qui restent ignorées jusqu’à l’accident. Ainsi, en cas de menaces
- pour l’enfant : naissance prématurée ou état de souffrance périnatale avéré pouvant se manifester notamment par un retard de croissance ou des troubles cardiaques.
- pour la mère : diverses pathologies peuvent évoluer au cours de la grossesse ou se déclarer. En cas d’ouverture prématurée du col, notamment, le corps médical interviendra et vous seront proposées une hospitalisation de plus ou moins courte durée, une surveillance à domicile menée par une sage-femme, une surveillance par explorations répétées à l’hôpital ou encore une hospitalisation de jour qui vous oblige à vous rendre plusieurs fois par semaine à l’hôpital.
Il est impératif de savoir reconnaître les principaux signes d’alerte qui doivent vous conduire à consulter votre médecin et à vous mettre immédiatement en repos :
- les contractions utérines répétées et douloureuses autres que les traditionnelles contractions indolores qui tendent votre ventre après une journée chargée.
- Une perte de liquide vaginal, il peut s’agir d’une fissure de la poche des eaux qui impose l’hospitalisation au moindre doute afin d’éviter toute infection et de s’assurer que le cordon ne se trouve pas comprimé dans la fissure car il n’assurerait plus sa fonction d’irrigation du fœtus.
- En cas de diminution ou interruption durable des mouvements du bébé.
- En cas d’infection urinaire ou de fièvre prolongée. Tous les syndromes fébriles sont à considérer attentivement car ils peuvent déclancher des contractions.
- Enfin, toute grossesse multiple doit vous conduire à d’autant plus de précautions.

Rassurez-vous toutefois, une fois l’incident de parcours envisagé, il peut souvent être évité car connu et traité.
- Quand grossesse et travail ne font-ils pas bon ménage ?
Si vous exercez un métier à risques, une profession physiquement éprouvante, de longs trajets en voiture, votre médecin vous invitera à devancer la date légale de votre congé maternité. De même, si vous travaillez entre 21heures et 6 heures du matin, votre employeur est tenu par la loi de vous proposer un reclassement temporaire pour travailler de jour, à votre demande ou sur indication écrite du médecin du travail. Si le reclassement est impossible, votre contrat de travail est suspendu et vous bénéficiez d’une rémunération garantie versée par votre CAF jusqu’à la date légale de votre congé maternité (le complément étant à la charge de l’employeur).

Ainsi, des aménagements existent aujourd’hui autour du concept de congé maternité. Cette plus grande flexibilité ne doit pas faire oublier les principes de précautions élémentaires. Soyez attentives aux signaux d’alerte vous indiquant que la fatigue se fait sentir et n’hésitez pas à consulter votre médecin au moindre doute.




Sous-rubriques


Retrouvez toutes vos astuces bébé sur Titange cnil n°1167279  © Interactive Promotion